Le Bitcoin est-il en train de changer le monde?

bitcoin-revolution-argent-virtuel-bitcoin-cryptomonnaieCes dernières semaines, les grands esprits se sont rencontrés : le président de la Réserve Fédérale des États-Unis, Ben Bernanke, la Banque d’Angleterre, les jumeaux Winklevoss et le Département de la Sécurité Intérieure des États-Unis. Quel rapport ? Tous ont décidé qu’il était temps de prendre au sérieux le Bitcoin.

Les Bitcoins sont émis par des ordinateurs. Leur forme physique n’existe pas, il s’agit uniquement d’une monnaie virtuelle et donc de fichiers informatiques. Si le réseau conserve la trace de toutes les transactions effectuées, il n’est noté nulle part à quoi ont servi les Bitcoins. Une adresse de paiement Bitcoin est une courte chaîne de caractères aléatoires, et si elle est utilisée avec soin, il est possible d’effectuer des transactions de manière complètement anonyme. Ce système rend également très difficile la taxation fiscale du Bitcoin, malgré les meilleurs efforts de pays tels que l’Allemagne, qui, en août dernier a reconnu Bitcoin.

Présenté pour la première fois en novembre 2008 dans un document académique, la devise a attiré l’attention de la communauté, mais a pris des années à décoller comme un outil de transaction. Le premier boom du Bitcoin est arrivé en 2011. Déjà prévu par l’algorithme, le nombre de Bitcoins en circulation ne pourra jamais dépasser 21 millions et cette limite devrait être atteinte en 2140.

Le nombre d’entreprises acceptant les paiements en Bitcoin augmente doucement, et quelques terminaux de paiement, tels que Bitpay voient le jour, transformant cette monnaie numérique en quelque chose de bien plus réel. Mais il est difficile d’obtenir des chiffres précis sur les opérations classiques, et il semble que les utilisations les plus populaires des Bitcoins soient pour se procurer de la drogue ou autres choses illégales sur la face la plus sombre de l’Internet ou tout simplement pour spéculer et revendre ses Bitcoins avec une plus value.

Dans les quelques 100 prochaines années, le Bitcoin va suivre une voie économique tracée par Nakomoto, un chemin qui rejette l’idée d’un consensus de l’économie moderne que la gestion par une banque centrale est bénéfique. Même si le Bitcoin ressemble à la monnaie de l’avenir, il ne sera jamais plus qu’une alternative à l’argent soutenue par l’Etat.

Source : Business insider / Finance – 26/11/2013

.