D’après le CEO de SecondMarket, Wall Street va investir « des centaines de millions dans le Bitcoin »

bitcoin-argent-virtuel-numerique-revolutionWall Street se prépare à plonger dans le Bitcoin, en versant d’énormes quantités d’argent d’institutions et d’investisseurs dans cette monnaie numérique qui a été qualifiée de « bulle » par l’ancien président de la Réserve fédérale, Alan Greenspan.

C’est en tout cas ce que dit Barry Silbert, fondateur et CEO de SecondMarket, la plateforme en ligne qui permet à ses utilisateurs d’échanger des actions de société privée.

Plus tôt cet automne, Barry Silbert a lancé le, le premier outil d’investissement permettant aux investisseurs institutionnels d’investir dans le marché du Bitcoin tout en évitant les souci de la gestion personnelle. Le site est uniquement ouvert aux investisseurs accrédités, et l’investissement minimal est de 25 000 $.

Silbert a affirmé dernièrement qu’il était étonné de la performance du BIT. « Nous l’avons lancé il y a six semaines et nous avons atteint les 70 millions de dollars alors que nous espérions atteindre les 10 millions de dollars d’ici la fin de l’année ! ».

Silbert affirme qu’il rencontre souvent des traders qui veulent acquérir une meilleure compréhension de la monnaie numérique et comprendre comment capitaliser sur elle. Il estime que Wall Street va entrer sur le marché Bitcoin par trois vagues successives. La première commence déjà, via l’argent de l’IRA (comptes de retraite individuels). Silbert s’attend à ce que la plupart des autres IRA approuve BIT comme outil d’investissement avant le deuxième trimestre de l’année prochaine.

Toujours dans cette première vague il y a les sociétés de gestion de patrimoine des banques de Wall Street. Silbert dit que BIT est en discussions avec « plusieurs grandes banques » et il s’attend à ce que le produit soit approuvé sur leurs platesformes de gestion de patrimoine début 2014.

La deuxième vague sera constituée des investisseurs institutionnels. « Les directeurs commencent à investir personnellement sur BIT » dit Silbert.

La troisième vague sera consitutée des banques de Wall Street, uniquement motivées par le profit, dit Silbert. « Ces banques ont déjà de grandes équipes de négociateurs en dollars, euro, yens et or. Finalement , le Bitcoin n’est pas différent de ce qu’ils connaissent, en ce qui concerne les taux de changes et le trading de ce type de produit », dit-il.

Mais il est difficile de dire où en sera le prix du Bitcoin dans 1 mois ou dans 6 mois. Bien qu’en ce moment Silbert est heureux de voir que le résultat du Bitcoin soit supérieur à ses attentes, à court terme « la volatilité des prix peut s’aggraver » dit-il. « Nous avons encore rien vu… » .

Source : Entrepreneur / Technology – 11/12/2013

.